Chargement

Selon les études, plus de 2 millions d’hommes souffrent d’un trouble érectile. Il est surtout observé chez les hommes de plus de 40 ans : 1 cas sur 3. Cela peut devenir handicapant pour la victime, d’autant que dans la plupart des cas, le malade préfère rester dans le silence sans consulter. C’est pourtant exactement ce qu’il faut éviter.

Définition du trouble de l’érection

Communément appelée impuissance sexuelle, la dysfonction érectile se caractérise par une difficulté à garder l’érection. Il arrive que cette dernière disparaisse bien avant même la pénétration ou en cours du rapport sexuel avant l’orgasme. Cependant, il est parfois possible d’avoir une éjaculation et ressentir le désir sans avoir une érection.

Cependant, il faut faire la différence entre une panne érectile temporaire et un vrai problème d’érection. Une panne arrive de temps en temps et c’est banal, tandis qu’un vrai problème érectile persiste plus de 3 mois et arrive à chaque relation sexuelle. Dans ce cas, il est vital de consulter un psychologue à Forest.

Par ailleurs, on distingue aussi 2 autres types de trouble de l’érection : l’éjaculation précoce et l’érection douloureuse. Dans le premier cas, il y a une érection, mais l’orgasme arrive avant même que le rapport ait commencé. Dans le deuxième, l’érection est douloureuse pendant plus de 2 heures et n’aboutit pas à une éjaculation. L’un ou l’autre, l’épanouissement sexuel est entravé.

Les causes de l’impuissance sexuelle

Comme soulevé, le trouble érectile touche surtout les plus de 40 ans, mais quand ce n’est pas le cas, il s’agit plutôt de problèmes psychologiques. En effet, son apparition est brutale et n’est pas liée à des problèmes physiques. Cela peut être à cause d’une dépression, d’un stress, d’une anxiété ou encore un manque de confiance en soi. Cela peut aussi être un traumatisme suite à un échec antérieur.

De plus, la prise de certains médicaments peut aussi causer un trouble de l’érection. Cela touche aussi bien les moins et les plus de 40 ans. C’est le cas des traitements contre l’hypertension, l’épilepsie, l’ulcère gastrique, les antidépresseurs ou encore l’anxiété. Attention, toutefois, à en parler au médecin traitant avant d’arrêter le traitement.

Quant aux sujets de plus de 40 ans, cette dysfonction apparaît de façon progressive au fil des années. Les facteurs sont physiques à savoir l’hypertension artérielle, le diabète ou un taux de cholestérol trop élevé. De plus, cela peut également être dû à l’obésité et au surpoids. Sans oublier le taux de testostérone qui peut être plus ou moins faible ainsi que la lésion des nerfs suite à l’alcoolisme.

Complications éventuelles de la dysfonction érectile

Au niveau psychique, cette dysfonction peut entraîner à une dépression chronique. De plus, il est également possible que le couple en soit lourdement affecté surtout si le dialogue et la communication n’y sont pas. En effet, la partenaire peut en déprimer autant que la victime lui-même.

En outre, une impuissance sexuelle peut sous-entendre d’autres maladies bien plus graves telles que les maladies cardiovasculaires et les maladies coronaires. C’est pour cette raison que le trouble érectile est aussi considéré comme étant un symptôme sentinelle.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut