Chargement

Inscrite dans la médecine d’urgence, la chirurgie réparatrice représente l’une des spécialisations de la chirurgie plastique. Elle est spécialement utilisée pour corriger une zone du corps ou la réparer dans le cas où elle est abimée. À la différence de la chirurgie esthétique, cette intervention a un but médical. Plusieurs types d’interventions sont regroupés dans la chirurgie réparatrice. Les voici donc en quelques points.

 

La chirurgie des tumeurs cutanées

La chirurgie réparatrice permet de supprimer les lésions ou les tumeurs cutanées. Il est à rappeler que cette pathologie se présente sous forme d’excroissances de la peau ou encore de taches. Ces derniers peuvent se présenter sous toutes les formes et sous toutes les couleurs. Pour information, il existe différents types de tumeurs, mais dans la majorité des cas, ce sont seulement les tumeurs malignes qui nécessitent la réalisation d’une chirurgie réparatrice. Les sarcomes des tissus mous font par exemple partie des pathologies qui requièrent ce type d’intervention. Toutefois, quelques simples lésions comme les carcinomes basocellulaires  nécessitent aussi une chirurgie réparatrice, car dans le cas où ils évoluent trop,  ils peuvent causer le cancer de la peau.

 

Les malformations congénitales

Les problèmes causés par les malformations congénitales représentent l’une des situations qui nécessitent la chirurgie réparatrice. Il y a par exemple l’otoplastie qui fait allusion à la chirurgie des oreilles décollées. Il s’agit d’un problème résultant d’une malformation associée aux oreilles. Lors de cette intervention, le chirurgien aura pour mission de corriger les anomalies qui sont présentes au niveau du cartilage. À ce moment-là, la chirurgie réparatrice permettra au patient d’avoir un visage plus harmonieux. La chirurgie des lobes de l’oreille représente aussi une intervention sollicitée par les personnes qui ne sont pas très à l’aise face à la présentation de leurs lobes. C’est par exemple le cas lorsqu’ils sont trop grands ou lorsqu’ils sont déformés. Cette chirurgie est aussi utile dans le cas où un individu est victime d’un traumatisme comme la déchirure du lobe en question.

 

Le redressement mammaire

Dans certains cas de cancers des seins, l’ablation de ces derniers est obligatoire. Dans ce cas-là, il devient donc nécessaire de reconstruire les mammaires de la personne d’où l’intervention de la chirurgie réparatrice. Après ce type de chirurgie, une personne peut donc demander une intervention qui lui permettra d’avoir un sein un peu plus ressemblant à son sein originel. Il est à noter que la chirurgie réparatrice est possible dans le cas de l’ablation totale ou de l’ablation partielle des seins. En fonction du cancer dont un patient est victime, il est possible de réaliser la chirurgie au même moment de la réalisation de l’ablation du sein. Toutefois, il est aussi possible de réaliser l’opération plus tard. Dans ce cas-là, il est plutôt question de reconstruction secondaire du sein. À la base, la chirurgie réparatrice du sein, dont la reconstruction mammaire a pour objectif de redonner du volume aux seins. Elle permet aussi de reconstruire le mamelon et l’aréole.

 

Septoplastie

Une chirurgie réparatrice peut aussi être utilisée pour corriger la déviation de la cloison nasale. À ce moment, l’intervention peut aussi être appelée septoplastie. Il faut savoir que ce problème au niveau du nez peut causer des problèmes sanitaires comme une obstruction nasale chronique, l’infection de l’oreille et des sinus et parfois, il peut causer des migraines. Durant cette intervention, le chirurgien enlève les zones déformées de la cloison nasale qui est à la source de l’obstruction. Si le problème n’est pas très poussé, il est aussi possible de remodeler tout simplement la cloison nasale. Selon l’anatomie du nez du patient, le chirurgien peut choisir entre deux techniques d’incision. D’un côté, il peut réaliser une incision endonasale et d’autre part, il peut effectuer une incision à la base même du nez.

 

Le traitement du canal carpien

Une pathologie de la main assez répandue, le syndrome du canal carpien est le résultat de la compression du nerf médian au niveau de la face ventrale du poignet. Cette pathologie entraîne quelques picotements au niveau de la main. Il cause aussi des fourmillements et des douleurs au niveau des doigts. Pour mettre fin à cette pathologie, il faut réaliser une chirurgie réparatrice au niveau de la main. L’opération consiste à sectionner le ligament annulaire antérieur de la carpe ou le LAAC qui recouvre le tunnel du canal carpien.

 

La correction des cicatrices

La correction des cicatrices par la chirurgie réparatrice représente une solution parfaite pour rendre presque invisibles les traces ou les cicatrices présentent sur une partie du corps. Il faut juste noter que la technique opératoire utilisée pour ce type d’intervention peut varier en fonction de la présentation et de l’origine de la cicatrice. Sachez qu’il existe des cicatrices ulcérées, rétractiles et chéloïdienne. Dans le cadre d’une chirurgie réparatrice, le chirurgien peut donc réaliser une plastie locale, une greffe de la peau, une expansion cutanée ou encore une exérèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut